• Le mariage forcé au bal du XXIe siècle


    Il s’avance et rit, ses dents jaunies habillent un sourire scélérat. Son pas est lent, assuré qu’il est d’arriver à ses fins.

    Il s’incline pour te saluer et prend ta main pour conduire la danse : un pas en avant, trois pas en arrière. C’est ainsi qu’à reculons il t’emmène et vous quittez le bal, prenez l’ascenseur.

    La descente programmée au sous – sol se fait insidieusement : tu bats toujours la mesure mais la musique s’estompe pour bientôt faire place à un sinistre silence. Tu prends conscience soudain d’être séquestrée. Il n’y a pas d’issue, cependant tu tentes de fuir.

    En vain.

    Alors tu fixes celui qui te fait face : peu à peu la lumière déserte ton regard, tes lèvres se crispent de douleurs, tes mains tâtonnent le néant. Et ton cœur ? Il bat toujours, lui ! Il cherche désespérément …de l’Amour ? Un peu de compassion ? Une once de pitié à défaut de piété ? La charité, peut-être…

    Peine perdue.

    Tu capitules, finalement. Le spectre rit de plus belle. Ses dents à présent rougies de ton sang habillent un sourire conquérant. Tu ne l’as pas désiré, toutefois tu l’as épousé. Il ne te quittera plus jamais car vous êtes unis par des liens d’airains qui se resserreront  encore au fil du temps.

    Ce compagnon se nomme Misère. Prenons garde, il rôde encore souvent, hélas !

    ©2010-CathyMlogo couleur animé Paysage orageux

    P.S : Le XXI e siècle, loin d’éradiquer ce fléau semble l’entretenir comme les premiers hommes devaient entretenir le feu précieux. Nécessité oblige. La satiété, la richesse de quelques uns s’édifient sur la faim et la pauvreté de tous les autres. L’humanité aujourd’hui grandit en nombre, non pas en fraternité, malheureusement…

    « La lettreUne boufée d'air : La vie est plus forte que tout !!! »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ironspoon Profil de ironspoon
    Samedi 29 Mai 2010 à 05:46
    Cette métaphore du sous-sol est on ne peut plus juste, plus exacte. Il n 'y a plus de mélodie en sous-sol mais les échos d'une vie en surface dont on se sent banni.
    Je t'envoie des news fraîches, ça bouge, je vais peut-être pouvoir reprendre ce fichu ascenseur dans l'autre sens.
    Gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :